À propos de nous Ressources Contactez-nous English

Surveillance réglementaire

Au Nouveau-Brunswick, l’usage d’herbicides, dont le glyphosate, est supervisé par plusieurs organismes de réglementation pour assurer une utilisation sécuritaire et conforme aux pratiques exemplaires décrites dans la recherche.

Les règlements sur l’utilisation de tous les herbicides, y compris le glyphosate, sont établis par l’Agence de réglementation de la lutte antiparasitaire (ARLA), un organisme de Santé Canada qui effectue des examens périodiques de la recherche scientifique qui se fait sur les substances chimiques utilisées en foresterie. Munie de cette information, l’ARLA a le pouvoir de mettre à jour les règlements et le mode d’emploi sur l’étiquette de tout produit de façon à veiller à ce que le secteur de la foresterie utilise la meilleure science possible pour aménager les forêts du Canada.

Ensuite, le ministère de l’Environnement et des Gouvernements locaux du Nouveau-Brunswick (MGLE) impose des mesures de sécurité additionnelles grâce à la Loi sur le contrôle des pesticides de la province, notamment en exigeant la certification et la formation des opérateurs de systèmes d’application ainsi que l’obtention d’un permis d’application. Donc, toute personne qui veut utiliser du glyphosate doit être qualifiée et présenter une demande de permis provincial, lequel comporte des mesures de sécurité qui vont au-delà du mode d’emploi indiqué sur l’étiquette. De plus, le MGLE exige que les organisations présentent des rapports, et il fait des inspections fréquentes des opérations pour s’assurer que ces entreprises se conforment à tous les règlements. Le ministère des Ressources naturelles du Nouveau-Brunswick vérifie lui aussi chaque projet pour s’assurer qu’il respecte les normes provinciales et fédérales.