À propos de nous Ressources Contactez-nous English

Pourquoi n’utilise-t-on pas des méthodes autres que les herbicides pour gérer la végétation forestière?

Catégorie : Gestion de la végétation

Elles le sont – la plupart des aménagistes forestiers appliquent une approche intégrée de la gestion de la végétation consistant à mettre en œuvre une variété de techniques préventives, en plus d’utiliser des outils directs comme les traitements herbicides et la coupe manuelle.

Les statistiques montrent nettement que, sur les quelque 444 000 ha nécessitant des soins sylvicoles chaque année au Canada, environ les deux tiers sont traités autrement qu’avec des herbicides (http://nfdp.ccfm.org/). En fait, dans toutes les forêts bien aménagées, les aménagistes forestiers emploient ce qu’on appelle un programme de gestion intégrée de la végétation, qui comprend l’application d’herbicides ainsi qu’un certain nombre d’autres techniques à leur disposition pour réduire les effets concurrentiels de la végétation non désirée (Little et coll. 2006). Dans le cadre d’un programme de gestion intégrée de la végétation, l’aménagiste forestier utilisera la combinaison d’outils la plus propice pour maximiser le potentiel de régénération de manière sécuritaire en fonction du site.

Toutefois, généralement, il n’y a pas de solutions qui soient aussi rentables, efficaces, sécuritaires ou fiables que les herbicides chimiques modernes pour la régénération de la forêt, de sorte que les herbicides, et en particulier les herbicides à base de glyphosate, jouent tout naturellement un rôle de premier plan dans la plupart des programmes de gestion intégrée de la végétation (McDonald et coll. 1993, Newton 2006). De plus, les herbicides offrent le seul moyen efficace de réduire la concurrence des plantes herbacées à grandes feuilles, au sujet desquelles plusieurs études ont montré qu’elles réduisent considérablement la croissance et la survie des conifères (Zutter et Miller 1998, Man et coll. 2008, Pitt et coll. 2009, Parker et coll. 2009, Pitt et coll. 2011). Les herbicides à base de glyphosate ont également tendance à tuer le système racinaire des plantes, ce qui empêche la repousse qui se produit souvent après une coupe manuelle (Bell et coll. 1999). Il n’en reste pas moins que la gestion intégrée de la végétation fait appel à des techniques non chimiques sur une partie importante du territoire forestier.

Bell, F.W., D.G., Pitt, A. Morneault, S. Pickering. Response of immature trembling aspen to season and height of cut. Northern Journal of Applied Forestry, vol. 16, no 2 (1999), p. 108-114.

Little, K.M., I. Willoughby, R.G. Wagner, P. Adams, H. Frochot, J. Gava, S. Gous, R.A. Lautenschlager, G. Orlander, K.V. Sankaran, R.P. Wei. Towards reduced herbicide use in forest vegetation management. South African Forestry Journal, vol. 207 (2006), p. 63-80.

Man, C.D, P.G., Comeau, D.G. Pitt. Competitive effects of woody and herbaceous vegetation in a young boreal mixedwood stand. Canadian Journal of Forest Research, vol. 38 (2008), p. 1817-1828.

McDonald, P.M. et G.O. Fiddler. Feasibility of alternatives to herbicides in young conifer plantations in California. Canadian Journal of Forest Research, vol. 23 (1993), p. 2015–2022.

Newton, M. Taking charge in forest vegetation management. Canadian Journal of Forest Research, vol. 36 (2006), p. 2357–2363.

Parker, W.C., D.G., Pitt, A.E. Morneault. Influence of woody and herbaceous competition on microclimate and growth of eastern white pine (Pinus strobus L.) seedlings planted in a central Ontario clearcut. Forest Ecology and Management, vol. 258 (2009), p. 2013-2025.

Pitt, D.G., A., Morneault, W.C. Parker, A. Stinson, L. Lanteigne. The effects of herbaceous and woody competition on planted white pine in a clearcut site. Forest Ecology and Management, vol. 257 (2009), p. 1281-1291.

Pitt, D.G., A., Morneault, W.C. Parker, L. Lanteigne, M.K. Hoepting, A. Stinson. Influence of herbaceous and woody competition on white pine regeneration in a uniform shelterwood. Forestry Chronicle, vol. 87, no 5 (2011), p. 653-668.

Wagner, R.G., G.H., Mohammed, T.L. Noland. Critical period of interspecific competition for northern conifers associated with herbaceous vegetation. Canadian Journal of Forest Research, vol. 29, no 7 (1999), p. 890–897.

Zutter, B.R. et, J.H. Miller. Eleventh-year response of loblolly pine and competing vegetation to woody and herbaceous plant control on a Georgia flatwood site. Southern Journal of Applied Forestry, vol. 22 (1998), p. 85–95.