English
Cliquez pour faire une recherche

On pourrait penser que les personnes qui mélangent, chargent et appliquent les pesticides courent un risque plus grand que la population générale. Est-ce que c’est le cas?

Catégorie : La santé

L’Agence de réglementation de la lutte antiparasitaire (ARLA) a effectué une évaluation approfondie du risque et du danger auxquels sont exposées les personnes qui manipulent du glyphosate (activités de mélange, de chargement et d’application). Elle a conclu que manipuler du glyphosate en prenant toutes les mesures de sécurité prévues n’est pas préoccupant pour la santé des personnes qui le font. Ces études englobent également des personnes qui travaillent en forêt après l’application de glyphosate.

L’ARLA a effectué une évaluation détaillée du risque et du danger auxquels les personnes qui mélangent, chargent et appliquent le glyphosate sont exposées dans le cadre de leur travail. L’ARLA a conclu que les risques pour les préposés à la manipulation ne sont pas préoccupants pour tous les scénarios. L’ARLA a souligné que, à la lumière de sa récente évaluation des précautions et des modes d’emploi figurant sur les étiquettes originales, les estimations de risque associées aux activités de mélange, de chargement et d’application n’étaient pas préoccupantes. L’ARLA s’est aussi penchée sur les risques professionnels après le traitement pour les travailleurs qui pourraient être exposés lorsqu’ils pénètrent dans les champs agricoles traités. L’ARLA a conclu que, à la lumière de son évaluation des profils d’utilisation dans des scénarios agricoles, les risques après le traitement pour les travailleurs qui retournent dans le champ traité ne sont pas préoccupants. L’ARLA peut établir des délais d’attente pour protéger les travailleurs qui doivent retourner dans les zones traitées. Les délais d’attente sont établis de façon à protéger les sous-groupes de la population les plus sensibles qui pourraient être exposés en y pénétrant; ce sont donc des mesures de précaution. L’ARLA a proposé un délai d’attente de 12 heures avant de permettre aux travailleurs de retourner sur un site agricole traité au glyphosate.

En avril 2015, l’ARLA a publié son plus récent examen du glyphosate et déclaré que le poids de la preuve montre que le glyphosate ne présente pas un risque inacceptable pour la santé humaine. L’examen intégral du glyphosate par l’ARLA se trouve ici, ou veuillez cliquer ici pour une version sommaire de l’examen par l’ARLA.