À propos de nous Ressources Contactez-nous English

Les chevreuils sont-ils contraints de pénétrer dans les zones agricoles et les banlieues parce que la gestion de la végétation entraîne une pénurie de nourriture dans les forêts?

Catégorie : L'Environnement et la faune

Les chevreuils sont bien adaptés pour chercher les sources de nourriture les plus nutritives possible. Ce n’est pas qu’ils tentent de s’échapper des zones traitées; c’est plutôt qu’ils trouvent la nourriture la plus nutritive et la plus facilement accessible – les graminées, les arbustes, les arbres et toute autre végétation disponible dans les régions agricoles ou les banlieues.

Le chevreuil a toujours recherché la nourriture la plus nutritive dans son domaine vital. Lorsqu’il se trouve à proximité d’humains, il se nourrit souvent dans les champs agricoles ou autour, champs qui ont été enrichis par les engrais, la plantation d’espèces riches en éléments nutritifs et la gestion de la végétation (dont le labourage, le disquage et l’application d’herbicides). Dans les banlieues, où le chevreuil n’est plus chassé de façon agressive, les populations locales ont augmenté, et les chevreuils recherchent de la nourriture riche en éléments nutritifs, comme les légumes plantés et enrichis d’engrais, les fruits, les graminées, les arbustes et les arbres qu’on retrouve sur les terrains résidentiels. La nourriture qui est fournie par les banlieusards, et non la pulvérisation de solutions contenant du glyphosate, est la principale raison pour laquelle les chevreuils ont commencé à utiliser ces zones de façon importante. Il y a lieu de souligner que l’alimentation artificielle de tout animal sauvage, y compris le chevreuil, est considérée comme une pratique très risquée et non appropriée, car les animaux deviennent dépendants de cette source de nourriture, sont attirés hors de leur habitat naturel et sont moins capables de trouver de la nourriture dans la nature.