English
Cliquez pour faire une recherche

Comment le glyphosate agit-il pour tuer les plantes?

Catégorie : Traitements herbicides

Les herbicides à base de glyphosate sont absorbés par les feuilles des plantes. Une fois sur la feuille, le produit chimique empêche la production d’une enzyme spécifique à la plante, dont elle a besoin pour survivre. Cette enzyme se trouve uniquement dans les plantes, et c’est la raison pour laquelle le glyphosate est si peu toxique pour les animaux et les humains. Étant donné que la matière organique et l'argile des sols absorbent fortement le glyphosate, il est très improbable que les graines, les germinants ou les racines absorbent les résidus de glyphosate. Les communautés végétales des forêts peuvent donc rapidement se régénérer après des opérations de traitement.

Les herbicides à base de glyphosate sont non sélectifs et se diffusent systématiquement dans la plante une fois qu’ils ont pénétré ses cuticules. Mais, comme ces produits sont habituellement très solubles dans l’eau, ils ne pénètrent pas bien les cuticules cireuses, et il faut ajouter un surfactant (un détergent) pour améliorer le transfert à travers cette barrière protectrice. Une fois dans la plante, le glyphosate fonctionne en inhibant une enzyme très spécifique dont la plante a besoin pour synthétiser les amino-acides essentiels. Cette enzyme n’est pas présente chez les animaux et les humains, de sorte que le glyphosate lui-même atteint des niveaux de toxicité aiguë et chronique très faibles dans ces organismes (Que disent les organismes de réglementation en environnement et en santé à propos de la classification du glyphosate par le CIRC?).

Par ailleurs, les herbicides à base de glyphosate se lient très fortement à la matière organique et aux particules d’argile du sol. Ce faisant, ils sont désactivés par le sol et n’ont pas la capacité de maîtriser les plantes qui poussent à partir de semences dans la banque de semences du sol ou des racines ou rhizomes des plants non traités (Quelle est la persistance du glyphosate dans les plantes, le sol, l’eau et les sédiments?). C’est un avantage du point de vue de l’environnement, puisque ces sites développeront des communautés végétales diversifiées dans les années qui suivent le traitement.