English
Cliquez pour faire une recherche

Comment utilise-t-on les herbicides de façon sécuritaire?

Catégorie : Traitements herbicides

De nos jours, les traitements herbicides s’appuient sur un vaste bagage scientifique, ce qui nous permet d’effectuer des applications en prévoyant des marges de sécurité importantes pour les organismes sensibles connus. Et de nos jours, les applicateurs sont des professionnels formés, titulaires de permis, qui utilisent de l’équipement doté d’un système de guidage et de suivi par GPS pour assurer un maximum de précision et de responsabilité.

Comme pour la plupart des produits que nous utilisons quotidiennement, la sécurité dépend non seulement du produit en soi, mais aussi de la façon dont nous l’utilisons. C’est la même chose pour l’utilisation des herbicides en forêt.

Cinq ingrédients herbicides actifs différents sont disponibles au Nouveau-Brunswick, mais les aménagistes utilisent presque exclusivement des produits à base de glyphosate. Le monde utilise le glyphosate en toute sécurité depuis plus de 40 ans en agriculture et de 30 ans en foresterie. Il s’agit de l’herbicide le plus étudié dans le monde, et il est homologué pour plus d’une centaine de cultures vivrières. Les spécialistes à qui nous confions l’homologation des produits au Canada et dans le monde ont jugé que le glyphosate est un produit sans danger pour les humains et l’environnement et qu’il ne pose pas un risque de cancer lorsqu’il est utilisé selon le mode d’emploi. Nous pouvons donc avoir l’assurance raisonnable que l’utilisation du produit est sans danger.

Les aménagistes forestiers décident de l’outil de gestion de la végétation le plus approprié à utiliser seulement après avoir procédé à un examen minutieux de plusieurs facteurs propres au site, soit : 1) la nécessité d’un traitement, 2) l’efficacité des méthodes à leur disposition et 3) la possibilité de conséquences indésirables. Peu importe l’outil de gestion de la végétation choisi, des mesures sont prises pour atténuer le risque de conséquences indésirables. Par exemple, si on décide de procéder à une coupe manuelle, le temps de travail peut être limité par les conditions météorologiques pour éviter que les travailleurs subissent des coups de chaleur ou inhalent des gaz d’échappement. De même, si on décide d’appliquer un herbicide, la méthode d’application, le taux d’application, l’équipement et les paramètres météorologiques serontchoisis de façon à confiner l’herbicide à la végétation ciblée. De fait, l’étiquette sur l’herbicide est un document légal qui précise les tolérances pour ces facteurs, que doivent respecter les applicateurs. De plus, les organismes de réglementation provinciaux peuvent décider de resserrer ces tolérances encore plus. De nos jours, les applicateurs sont des professionnels formés, titulaires de permis, qui utilisent de l’équipement doté d’un système de guidage et de suivi par GPS pour assurer un maximum de précision et de responsabilité. Chaque application est délimitée dans l’espace et approuvée au préalable et comprend des zones tampons visant à prévenir le dépôt d’herbicide ailleurs que dans les zones de traitement (comme les ruisseaux, la végétation sensible non ciblée, etc.). L’établissement des tolérances utilisées aujourd’hui pour l’application des herbicides s’appuie sur un vaste bagage scientifique, ce qui nous permet d’effectuer des applications en prévoyant des marges de sécurité importantes pour les organismes sensibles connus, et ainsi d’atténuer le risque de conséquences indésirables. Nous avons donc une assurance raisonnable que nous utilisons le produit d’une manière qui ne pose pas de danger.